Témoignages

Annie Dubeau et Charlie Provost,Charlie, 7 ans, leucémie aiguë lymphoblastique

Temoignage-Annie-Dubeau

Charlie, au sujet de l’animation en salle de jeux

Sont full cool les jeux! Et il y a Caroline et Nathalie qui m’aident à jouer aux jeux que je ne connais pas.  Des fois, elles me font des maquillages dans la figure, c'est full beau, ça chatouille au lieu de faire mal. 

À propos des services de Leucan

Soutien affectif et accompagnement

Le 13 février 2015, on a eu le verdict que c'était revenu. On était anéantis. Oui, notre famille était là, mais ce n'est pas suffisant. Ce qui nous a sauvés, c’est quand Leucan a débarqué dans notre chambre pour nous expliquer, nous réconforter, nous dire qu’ils sont là pour nous, c’était un baume sur le cœur, à ce moment-là on est dévasté et on veut quelqu'un.

Activités sociorécréatives

C’est difficile, car je dois interdire beaucoup de choses à Charlie : pas le droit d’aller dans les piscines publiques, les jets d’eau, les glissades d’eau, pas le droit d’aller dans le sable et il faut faire très attention au soleil...   C’est pour ça qu’on va au Camp d’été, car au Camp, on sait que pour toutes les activités qui sont prévues dans la semaine, il n’y aura pas d’interdictions. On a très hâte d’y participer les quatre. Pendant les activités, avec tous les parents autour, on sent qu'on est compris. On s'est même créé un réseau d'amis. On rit, on pleure, on raconte, on se comprend. On a tissé des liens solides, c’est indescriptible.

Appui financier aux familles

Tous les mois, Leucan nous donne des sous. Ça couvre l’essence pour se rendre à l’hôpital et le stationnement une fois là-bas. Pendant les cinq ou six semaines où Charlie a été hospitalisée, mon conjoint et moi nous sommes relayés pour nous occuper de notre autre cocotte de 4 ans aussi. Pendant ce temps, on ne travaillait pas du tout, ni l’un ni l’autre... Leucan nous a même donné 500 $ en cartes-cadeaux pour l’épicerie et la pharmacie, pour nous aider en partant. Ça nous a aidés énormément.

Animation en salles de jeux en centre hospitalier

Grâce à Leucan, Charlie a accès à une belle salle de jeux et de bricolage à Sainte-Justine.  À toutes les semaines, le vendredi, Charlie a ses traitements et ça va super bien. Il y a eu des moments plus difficiles que d’autres, mais maintenant, elle adore aller à l’hôpital, car elle oublie les piqûres et les traitements à la salle de jeux.

Sensibilisation scolaire

Lorraine est venue dans la classe pour faire de la sensibilisation. Les enfants ne parlaient pas du tout, ils étaient vraiment attentifs. Suite à ça, Charlie a eu beaucoup moins de questions de la part des amis à propos de ses cheveux. Au lieu, ils la prenaient sous leur aile, ils s’occupaient d’elle.

Charlie : Lorraine est venue dans la classe raconter une petite histoire! C'était un petit poussin qui avait la leucémie, pis là ils lui ont coupé les plumes, ils lui ont rasé les plumes, et là il a guéri et ses plumes ont repoussé.  Quand je suis revenue de l'école après, j'ai dit, « moi aussi j'ai des belles plumes, comme le poussin! ».  

Massothérapie

À cause des traitements, Charlie a très mal aux jambes, alors elle reçoit des massages grâce à Leucan. C’est à l’hôpital qu'elle a appris à quel point elle adorait se faire masser. Leucan nous a donné des trucs pour gérer les douleurs à la maison. Parfois, je masse Charlie avant qu’elle dorme et nous avons même initié sa sœur Ève, ça la calme vraiment. Maintenant, Charlie adore les ponctions car elle sait qu’elle va se faire masser ensuite!

Charlie : La chose que j’aime le plus de Leucan, c’est les massages! Je capote, ça fait du bien!

Comment Annie, Charlie et leur famille redonnent à Leucan

Défi têtes rasées Leucan

Charlie : Depuis que je suis malade, mes parents ne sont pas seuls… Leucan les soutient moralement, financièrement et en plus, elle donne des sous à la recherche pour que je guérisse avec tous mes amis à l’hôpital.

J’ai hâte à cette journée du Défi têtes rasées Leucan pour voir plein de gens, comme moi,  beaux avec leur coco!

Charlie a été enfant porte-parole du Défi têtes rasées Leucan en Montérégie en 2016.