Témoignages

Annie Carrier,Maman de Nolan, 5 ans, tumeur de Wilms

À propos des services de Leucan

Soutien affectif et accompagnement

Chantal [conseillère de Leucan] est venue nous rencontrer à l’hôpital. Elle est arrivée avec son gros sac rouge et son sourire. Je me rappellerai toujours : on s’est assis et elle était comme proche de moi, elle était d’une proximité… ça ne se décrit pas. On ne se connaissait pas, mais elle était tellement chaleureuse, elle s’est assise, elle me regardait dans les yeux, elle était compréhensive… Chantal est tellement précieuse pour nous. [Suite au diagnostic] on était hystériques, on pleurait… j’ai tout pleuré mon sac à Chantal et elle m’écoutait. J’étais tellement perdue, je lui racontais tout et elle m’écoutait vraiment. Je ne savais pas à qui parler de mon trop-plein d’émotions, mais elle était là, vraiment à la bonne place au bon moment. Ça n’a pas de prix. Ils sont toujours là. Leur présence est importante. Elle fait vraiment la différence.

Massothérapie

On a une connexion spéciale avec François [massothérapeute], car il a traité ma petite-cousine, décédée aujourd’hui. On entendait beaucoup parler de François à ce moment-là. Donc il s’est installé avec Nolan et c’était vraiment ses 30 minutes à lui, il en profitait. Pour moi et mon mari, c’était bien apprécié. C’est mon moment de répit. Des fois on n’était pas capable de se déplacer et il y avait juste moi et Nolan à la maison, donc le massothérapeute venait et ça nous faisait une petite bulle juste à nous.

Activités sociorécréatives

Elles sont tellement précieuses. Il ne faut pas abandonner ça, parce que c’est le seul point de rencontre où tu te dis : « Je suis pas seul au monde ». Pendant le temps où ton enfant est malade, tu es carrément isolé, il n’y a pas d’autre lien, tu ne peux pas voir tes amis par manque de temps, par précautions médicales. On échange avec les parents, on voit nos enfants être heureux avec les autres et ils créent des liens. Même mon autre enfant qui n’a pas le cancer a hâte d’aller voir ses amis, les autres enfants qui accompagnent leur frère ou leur sœur dans la maladie. C’est vraiment précieux. C’est beau de les voir jouer ensemble.

Investissement en recherche

Les médicaments c’est chimique. La recherche sert à améliorer les médicaments, avec moins d’effets à long terme, ça sert à découvrir des médicaments qui peuvent sauver des vies, c’est précieux. C’est tellement important. On le sait, les statistiques le démontrer : il y a une augmentation du taux de survie des 15 dernières années. C’est vraiment important.

Comment Annie, Nolan et leur famille redonnent à Leucan

Courir pour Leucan

Un moment donné, Nolan n’était même plus capable de marcher. Une des premières activités qu’on a refaites après ça a été de prendre une marche. Je trouve ça tellement important de pouvoir reprendre nos activités et c’est tellement significatif, c’est la santé, faire partie d’une course, y’a rien de plus significatif que de pouvoir participer en famille à des activités qui donnent de l’énergie et de la force.

Nolan : Je cours pour Leucan parce qu'ils ont été présents pour moi durant mon combat.

Nolan a été enfant porte-parole de Courir pour Leucan en Outaouais en 2016.