Nouvelles

Les familles endeuillées de Leucan, particulièrement affectées par la pandémie

Depuis plus de 40 ans, Leucan accompagne et soutient les familles dont un enfant est atteint de cancer à toutes les étapes de la maladie et de ses effets. Alors que pour certaines familles, la fin des traitements est un événement heureux, pour d’autres, elle a une tout autre signification. À l’occasion du mois de sensibilisation au cancer chez l’enfant qui débute aujourd’hui, Leucan souhaite rendre hommage aux enfants décédés et sensibiliser la population à l’importance du soutien qu’ont besoin les familles endeuillées pendant la pandémie.

Au cours des dernières décennies, le taux de survie des enfants qui reçoivent un diagnostic de cancer est passé de 15 % à 82 %. Malgré cette avancée majeure, près d’un enfant sur cinq décède. Pour aider les familles à traverser l’une des plus grandes épreuves de leur vie, Leucan les accompagne durant la phase palliative et plusieurs années après le décès de l’enfant.  Leucan leur offre un soutien psychologique, de l’aide financière pour les funérailles, une trousse de deuil comprenant différents livres et outils pour toute la famille et organise plusieurs activités annuellement pour briser leur isolement. 

De nouveaux défis pour Leucan et pour les familles endeuillées

Depuis le début de la pandémie en mars dernier, 19 enfants sont décédés des suites de leur cancer. Le confinement qu’a exigé cette pandémie a chamboulé le processus de deuil des familles.

  • De nouvelles restrictions de présence sont imposées durant la phase des soins palliatifs, dont la fin de vie;
  • Les rituels funéraires ne permettent plus le contact physique entre les personnes présentes. Cette chaleur humaine, qui est si chère aux familles endeuillées, ne peut être partagée;
  • En plus des règles de distanciation, le nombre de personnes présentes au salon funéraire est diminué. Les témoignages de sympathies de la part de la communauté (par exemple la classe de l’enfant ou son équipe sportive) ne peuvent être offerts à la famille;
  • Les mécanismes de défense ou de protection utilisés par la famille pour passer au travers cette épreuve, notamment l’évitement de la chambre de l’enfant décédé, disparaissent dû au télétravail.

Face à cette situation, Leucan a dû ajuster son offre de service en concentrant ses efforts sur le soutien psychologique à distance. Les activités normalement organisées pour briser leur isolement ont dû être transformées en sessions virtuelles.

Le cancer pédiatrique en 2020

  • Au Québec, près d’une famille par jour reçoit un diagnostic de cancer pédiatrique ou de récidive;
  • On note une augmentation de 0,4 % de diagnostics par année chez les 0 à 14 ans;
  • La leucémie représente un tiers des cancers chez les enfants de 0 à 14 ans au Canada;
  • 70 % des enfants qui survivent à un cancer développeront des séquelles. Dans 30 % ces problèmes seront sévères;
  • Au Canada, les cancers infantiles sont responsables de plus de décès que toute autre maladie entre l’âge d’un an et l’adolescence.

Un soutien de partout au Québec

Encore une fois cette année, plusieurs édifices et bâtiments partout au Québec seront illuminés en or, couleur associée à la lutte contre le cancer chez l’enfant. L’hôtel de ville de Sherbrooke, la Société des arts technologiques (SAT) et le Théâtre Rialto feront partie de ce mouvement.

Leucan invite la population à démontrer son soutien en appliquant le cadre du mois de sensibilisation au cancer chez l’enfant à sa photo de profil Facebook.