{"view":"
\r\n
\r\n
\r\n <\/i><\/a>\r\n \t
\r\n\t

Les 40 G\u00e9ants<\/h4>\r\n\t

Roland O. Cyrenne, C.Q.<\/h2>\r\n\t\t
\"\"<\/div>\r\n\t

J'aimerais vous pr\u00e9senter mes parents Roland O. et Madeleine Cyrenne. Mon p\u00e8re (88 ans) est retrait\u00e9 de la compagnie Kruger o\u00f9 il a gravi tous les \u00e9chelons de g\u00e9rance dans diverses usines jusqu'au poste de Pr\u00e9sident de l'entreprise. Il a re\u00e7u diff\u00e9rentes distinctions au fil de sa carri\u00e8re incluant celle de Chevalier de l'Ordre du Qu\u00e9bec. On dit que derri\u00e8re chaque grand homme se cache une femme et bien, ma m\u00e8re Madeleine (90 ans) a jou\u00e9 un r\u00f4le important dans la carri\u00e8re de mon p\u00e8re. Elle a tenu le fort \u00e0 la maison, \u00e9levant mes deux fr\u00e8res (Michel et Robert), ma soeur France et moi-m\u00eame. Mon p\u00e8re est le premier \u00e0 avouer qu'il n'aurait pas pu avoir autant de succ\u00e8s professionnel sans elle.<\/p>\r\n

J'\u00e9tais bien fier d'eux lorsqu'ils ont accept\u00e9 de devenir G\u00e9ants de Leucan en hommage \u00e0 leur petit-fils S\u00e9bastien d\u00e9c\u00e9d\u00e9 trop jeune \u00e0 l'\u00e2ge de 23 ans des suites d'un cancer lymphatique. S\u00e9bastien aurait eu 40 ans en 2019.<\/p>\r\n

Bien que les chiffres se soient grandement am\u00e9lior\u00e9s depuis la fondation de Leucan, le taux de survie passant de 15 % \u00e0 83 %, il faut continuer \u00e0 investir dans la recherche clinique et \u00e0 apporter le support n\u00e9cessaire aux enfants gu\u00e9ris qui vivent maintenant avec des s\u00e9quelles. Cette campagne initi\u00e9e par Leucan vise dans le mille en supportant ces deux aspects et mes parents sont heureux d\u2019y participer.<\/p>\r\n

Martin Cyrenne, fils de Roland O. Cyrenne et Madeleine Cyrenne<\/p><\/p>\r\n<\/div> <\/div>\r\n <\/div>\r\n<\/div>"}